Exclu de la communauté juive d'Amsterdam, mis à l'index par les cléricaux de son temps, Spinoza a été stigmatisé comme irréligieux et athée. S'il fut un des artisans du radicalisme des Lumières, préparant le terrain à la laïcité moderne, il n'en pense pas moins le divin dans ses "Pensées métaphysiques" et dans son "Ethique". Quel est le Dieu de ce Spinoza athée ? introduction à une athéologie.

Lire la suite