Propositions

 

projet :

mardi 30 octobre 2007

Spinoza était-il athée ? 4. L'illusion finaliste

L'onto-théolologie de Spinoza est avant tout une déconstruction habile de l'idée religieuse d'un Dieu transcendant et créateur. La théologie se ramène à une ontologie de la Nature considéré comme cause libre, en soi de tout ce qui se manifeste comme « nature naturée ». Pour comprendre l' immanence du divin, il importe en premier lieu de se dégager du préjugé finaliste. C'est le but de l'appendice qui clôt le « de Deo »

Lire la suite

vendredi 26 octobre 2007

Spinoza était-il athée ? : 3. Dieu et matière -

Dans la scolie de la proposition 15, Spinoza réfute deux conceptions erronées : celle d’un dieu corporel, celle d’une séparation de la substance corporelle de la nature divine. Or Spinoza ne conçoit d’autre substance que Dieu, ce qui revient à affirmer que ce qui relève de l’étendue est aussi d’ordre divin. Réflexion sur les rapports entre la matière et Dieu.

Lire la suite

jeudi 25 octobre 2007

Spinoza était-il athée ? : 2. Soubassements substantiels

En abordant d'emblée la question des preuve de l'existence de Dieu, nous risquons de négliger les soubassements de la construction logique de Spinoza. L'Ethique procède d'un double mouvement : du particulier à l'universel (des choses à Dieu) et de l'universel au particulier (de Dieu vers le monde), pour, en fin de compte, affirmer l'unité fondamentale entre les deux. Reprise au commencement.

Lire la suite