Le concept d'âme est une pierre d'achoppement pour le matérialiste puisqu'il présuppose une réalité indépendante du corps. Il est sans doute abusif d'interpréter l'oeuvre de Spinoza comme un matérialisme physicaliste au sens strict du terme. Il n'empêche que l'Ethique aborde de manière novatrice la question des rapports du corps et de l'esprit.

Lire la suite