Pour Spinoza, on ne peut penser l'âme sans aborder de front la réalité corporelle de l'être humain. Mais peut-on réduire l'activité de l'esprit à une physiologie cérébrale ? Spinoza évite tout réductionnisme matérialiste sans tomber dans le piège dualiste. Un aperçu sur la physique et la physiologie spinozienne

Lire la suite